Refondation du Front National, ce que les adhérents ont exprimé !

En mai 2017, Marine Le Pen – présidente du Front National et candidate à la présidence de la République – annonçait après son échec que son parti allait faire l’objet d’une grande refondation.

Après la dédiabolisation du Front, Marine Le Pen devait passer à une étape plus profonde avec cette refondation. Nombreux sont d’ailleurs les adhérents – mais aussi l’ensemble des électeurs FN – à attendre beaucoup de cette opération qui ne pourra pas se cantonner à une opération de séduction.

Cette refondation – aux airs d’excès démocratiques pour certains – a fait appel aux adhérents du parti à jour de cotisation. Près de 30.000 d’entre eux se sont ainsi manifestés fin 2017 et ont répondu à un questionnaire qui leur avait été envoyé à leur domicile.

Un an après l’élection d’Emmanuel Macron, les résultats de ce questionnaire sont enfin connus – et communiqués – et ces mêmes adhérents doivent désormais se prononcer sur l’acceptation ou non du nouveau nom du parti : Rassemblement National.

Scan 

Parce qu’il ne peut pas s’agir d’un secret de polichinelle, voici la synthèse de l’étude faite auprès des adhérents du parti de Marine Le Pen (cliquez sur la photo pour l’agrandir si nécessaire) :

FN

L’étape suivante va consister désormais à officialiser – ou non – le nom du nouveau parti, ce qui devrait se réaliser sans problème car la proposition de la nouvelle identité semble avoir été très bien perçue par les adhérents et sympathisants du Front National.

Par ailleurs, l’issu de cette refondation nécessitera – dans les meilleurs délais – une mise à plat très attendue sur la vision du nouveau parti. En effet, bon nombre d’idées et de propositions émises lors de la campagne présidentielle de 2017 ont provoqué doutes et incompréhensions sur des sujets tels que la monnaie et la France dans l’Union Européenne.

Affaire à suivre…

Xantiarius