Immigration : réponse au coup de gueule de Christiane Taubira sur Internet

Chère Christiane Taubira,

Vous nous avez habitué à vos coups de gueule car vous pensez être en possession d’un savoir qu’aucun autre citoyen de ce bas monde ne pourrait avoir. Nous devrions vous suivre aveuglément dans vos logiques idéologiques et accepter par la même occasion vos mensonges éhontés en silence.

Et pourtant…

La France se souvient et paye encore le fruit de vos actions durant votre mandat de Garde des Sceaux.

Mais ce n’est pas de cela dont il s’agit ici.

Vous voulez culpabiliser ceux qui se battent pour conserver ce qu’il reste de leur pays, de leur culture, du fruit de leur histoire et de leurs coutumes en voulant nous faire croire que nous sommes d’indécrottables racistes. Des êtres odieux qui ne voudraient pas accepter d’étrangers sur leur sol, surtout lorsqu’ils ne seraient que de l’ordre de 24.000 personnes.

Je vous rejoins sur le fait que cet « objectif » comparé à un pays qui compte 67 millions d’habitants ne représente que 0,03 % de la population totale. Mais votre manipulation n’en demeure pas moins grossière.

En effet, de combien est en fait l’immigration que subit le pays depuis des décennies – au delà d’un discours officiel erroné et manipulé – avec lequel on nous fait croire que seuls 24.000 étrangers, essentiellement venus d’Afrique, ne seraient concernés par ce nouveau buzz de manipulation politique et médiatique ?

Pourquoi vous cantonner à ces quelques 24.000 âmes dans votre analyse alors que les frontières de la France ne sont plus et que n’importe quel quidam peut y venir illégalement, y demeurer, et à terme profiter de la nationalité Française et de ses avantages. Les immigrés sur le sol Français bénéficient de la désormais célèbre passivité Etatique et de cette absence flagrante de courage à faire respecter les lois Républicaines qui sont les siennes.

Si seulement Madame Taubira… si seulement il ne s’agissait que de 24.000 personnes, pas une de plus – mais aussi pas une de moins – tous les habitants de ce pays j’en suis sûr, accepteraient de les accueillir. Seulement voilà, nos hommes et femmes politiques ne contrôlent plus rien et le flux migratoire est désormais démesuré, incalculable, exponentiel et continue !

Je me fais le porte-parole du nombre grandissant de Français qui sont – malgré vos sous-entendus – des êtres humains, et qui ont pour seul désire de ne plus tolérer qu’on les prenne pour les imbéciles qu’ils ne sont plus. Ils ouvrent les yeux sur les trahisons dont ils font et ont fait l’objet. Ces français-là – ne vous en déplaise – en ont assez de trimer pour que des milliards de leur argent soient, au bout du compte, déversés dans des budgets où leurs propres besoins ne sont plus considérés, diminués voire carrément stoppés.

Nous avons fait et faisons encore chaque jour part de notre générosité. N’oubliez pas que la France est le pays le plus imposé et taxé au sein de toute l’Union Européenne. Nous vous le devons et en avons assez d’en constater de moins en moins les bénéfices.

Vous avez raison sur un point, passons outre cette phrase devenue slogan « Nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde ». Disons simplement que « Nous en avons déjà accueilli bien assez au regard de la situation économique et sociale du pays ».

Enfin et avant de vous quitter, permettez-moi de m’interroger sur cette immigration de femmes et d’enfants à laquelle vous semblez si attachée… Où sont les femmes et les enfants justement ? Nous accueillons pour l’essentiel des jeunes gens de sexe masculin, qui au lieu d’être des chances pour leur nation – pour la construire et la défendre – deviennent des poids pour la nôtre car à n’en pas douter, ils ne sont pas les chances que vous imaginez être celles de demain.

Les 9 millions de pauvres et les 3,5 millions de chômeurs déjà en France vous remercient de votre attention.

Bien cordialement.

Frédéric Magnier